jeudi 10 février 2011

Avis de collecte

Compagnes de galère, essorez vos tampons: y a du macho à barbouiller ...

Le premier sur la liste est coutumier de la saillie rétrograde: Zemmour, qui affirme, grand ponte ès femmes, que ces dernières aiment la violence des hommes:

« Elles les aiment (ces dictateurs) parce qu’ils sont violents, ben évidemment, ça agit comme une super virilité dans l’inconscient féminin, c’est comme ça que ça fonctionne. »… « Les femmes demandent aux hommes d’être comme ça »... « Les femmes de dictateurs assument le fantasme de toutes les femmes ».


Le second, Robert Ménard, vient nous parler la bouche en coeur de l'esclavage domestique:

« Les femmes de ménage qu’on emploie parce que nos épouses travaillent aussi et qu’elles n’ont pas envie de repasser ».

Dans le même ordre d'idées, Jean-Pierre Delaunay, dernier de ma liste mais non des moindres et déjà épinglé par Emelire ici, titille dangereusement l'épilateur rotatif à testicules:

« Les femmes travaillent et s’occupent des enfants [et] ne peuvent pas se dégager de leurs obligations ».


Les voici tous les trois fin prêts pour la vindicte menstruelle qu'ils ont bien cherchée. Allez-y, je vous les offre:



7 commentaires:

  1. Le problème ce ne sont pas ces trois minables acéphales, c'est la presse qui n'a pas d'autre sujet que le sexisme pour faire l'unanimité contre l'indifférence. Il ne faut pas parler d'environnement, pas de problèmes sociaux, pas de culture (qui ne fait pas d'audience), il ne reste que tout ce qui frappe en dessous de la ceinture. Mais comme les reality show ont lassé, on reprend le même débat qui fait recette depuis la plus haute antiquité (cf. Platon) et qui resoude les hommes entre eux : "la femme, ce non sens physique est-il des nôtres ou n'est-il pas plutôt né pour nous servir et se prendre des tartes s'il refuse ?".
    Un sujet qui énerve les féministes aigries (pléonasme) et qui fait jubiler jeunes et vieux bitards + fait s'interroger les indécis.e.s (car il y en a toujours). Tout le monde est rendu attentif sans que les médias aient eu à s'engager pour une cause qui ferait avancer l'humanité et c'est qui compte pour eux.
    C'est trois stupidités sont les guignols tristes de ce spectacle cache-misère donné par une presse moribonde qui doit faire un maximum d'argent avec...rien.

    RépondreSupprimer
  2. Ah! excellent!!!! La tête des deux premiers est mortelle, Zemmour en a même des auréoles sous les bras ... il flippe !!!!

    RépondreSupprimer
  3. n'avait-il pas dit aussi autre chose avec "paradoxal", Zemmour ? je ne me souviens plus bien

    RépondreSupprimer
  4. @ Euterpe

    Les médias, détenus par des hommes, ne sont pas des outils qui feront avancer quoi que ce soit si ce n'est leurs propres intérêts comme celui de maintenir les femmes dans l'asservissement. C'est pourquoi il est de notre devoir de dénoncer le sexisme à travers le seul espace d'expression qu'il nous reste.

    @ Elisa

    J'avais pas remarqué les auréoles sous les bras ! Effectivement, ça tombe à point nommé ...

    @ Eunuque

    "Paradoxal": non, ça ne me dit rien. Eclairez-nous si ça vous revient !

    RépondreSupprimer
  5. et dire que ce sont ces gens là qui vont nous pourrir ce début de 21e siècle. J'imagine la trace qu'ils vont laisser dans l'histoire ! en revanche ils auront bien vomis sur leurs contemporaires...

    RépondreSupprimer
  6. http://www.gloupgloup.be/gloup.php?page=accueil&id=527

    Sur ce blog Zemmour se fait entarté le 7.2.2011 à 3 jours de ton billet !

    RépondreSupprimer
  7. @ Euterpe

    Quoi??? J'ai été devancée !
    En tous cas, ce n'est pas la première fois qu'il se fait entarter: débiter une ânerie à la seconde expose forcément au retour de bâton ...

    Merci pour cette info en images qui m'avait échappée !!!

    On devrait monter un groupe d'action féministe dans la lignée de La Barbe qu'on appelerait La Tarte !

    RépondreSupprimer

Votre commentaire n'apparaîtra qu'après validation de l'administratrice de ce blog.